top of page

Antoine et Hugo

BDEFHA-18.jpg

Les séances nouveau-né, ça prend du temps, de l'énergie, de l'écoute.

On ne peut pas diriger. Induire.

Il faut se laisser porter.

C'est bébé qui mène la danse. A son rythme.

Je dois avoir l'air maline, assise en tailleur, une main sur l'appareil, l'oeil dans le viseur, et l'autre main qui vadrouille entre un ventre rond, un pied, un nez...

 

Parce qu'on a de grandes conversations avec les crapauds.

On parle de la vie. Du soleil. De la pluie. D'escargots. Et de bib'. L'essentiel.

 

Ce sont des moments de calme.

Rythmés par des gazouillis et des éclats de rire.

Des instants tout doux. 

bottom of page